Sujet: #84 - Le Japon : les spécificités d’une exception culturelle  (Lu 16609 fois)

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926


(Crédit pour l'image : Dark Souls, No More Heroes, Okami, Shadow of The Damned par Semsei, Shin Megami Tensei : Lucifer's Call)

Disponible sur le site : http://www.hautbasgauchedroite.fr/podcast.php#P84
Disponible sur iTunes : http://itunes.apple.com/fr/podcast/podcast-hautbasgauchedroite.fr/id543448774



Le programme :

00:00:00 Introduction et présentation du sujet

- Au sommaire du podcast
- Ce que représente le jeu vidéo japonais pour chacun d’entre nous


Crédits sonores : Project DIVA Arcade Future Tone - Paris Movie Girl (Sega)

00:11:19 Le jeu japonais vu du Japon

- Les particularités du marché (ou il se joue, sur quoi on joue)
- Les spécificités et les genres les plus souvent représentés :
. Le RPG japonais
. Le jeu de combats
. Le survival-horror
. Le visual novel
. L’arcade
. Les jeux à licences : adaptations de dessins animés et mangas


Crédits sonores : Katamari Damacy (Bandai Namco)

00:40:28 Quelle influence sur l’occident ?

- Un âge d’or qui a fortement marqué l'occident

- Une créativité forte avec de grands noms qui ont beaucoup apporté :
. Un but, une histoire
. Questionnement politique, religieux, philosophique...
. Le “Système”/le gameplay au centre du jeu
. Culture du High Score / Recherche de la performance

- Des jeux à la pointe de la technologie
- Un savoir faire reconnu


Crédits sonores : Lost Odyssey (Mistwalker)

01:05:22 Le jeu japonais vu de l’occident

Pourquoi les jeux japonais marchent moins bien ?
- Les jeux japonais semblent encrés dans le passé et les traditions
- Les jeux japonais visent un public hardcore (difficile) là ou les jeux occidentaux visent le grand public avant tout
- Les joueurs occidentaux privilégient une vision “cinématographique” du jeu, les japonais la vision “théâtrale”
- Les joueurs occidentaux s’identifient/préfèrent des personnages physiquement plus proches d’eux
- Le temps d’explication et de découverte de l’univers peut être particulièrement long chez les japonais


Crédits sonores : Shin Megami Tensei : Lucifer's Call (Atlus)

01:25:35 Tentative d’explication de cette profonde mutation

- Le plus gros marché est désormais aux Etats-Unis
- Un manque de renouvellement global, peu de nouvelles licences, peu de prises de risques
- Peu de nouvelles têtes contrairement à l’occident qui a su se renouveler
- Un retard technologique difficile à combler

- Dans les faits : une situation si catastrophique ?
. Nintendo, l'exception
. La Playstation 4 de Sony qui supplante Microsoft et sa Xbox One

- Ou juste un marché en mutation ?
. Un marché mobile et portable de plus en plus important
. Le JV est devenu une industrie et pour générer de l’argent facile et surtout sans risque (ou du moins en minimisant les risques) : des suites, des remakes, des reboots (phénomène bien connu du cinéma)
. La next-gen commencera -t- elle quand les japonais l’auront décidé ? Metal Gear, Deep Down, Final Fantasy XV…


Crédits sonores : Okami (Capcom)

01:58:03 Les jeux japonais récents qui nous ont marqué et valent le coup d’être vécu


02:08:10 Conclusion

Yao

Hum ce sujet s'annonce captivant !! Pour ma part, je n'ai jamais lâché le jeu jap et je ne jure que par lui !!!!
Il est toujours présent pour moi !
Hâte d'écouter tout ça ! :p

JiHaisse

  • Champion d'arène
  • Messages: 6893
J'écouterai bien mais je n'aurais jamais le temps. :nerd:
Le jeu jap pour moi aujourd'hui, c'est à la limite sur mobiles ou émulateurs.

Yao

Bon je vais encore pondre un pavé de taré mais avant j'ai 4 jeux qui représentent ce qu'est le jeu japonais pour moi (hors classique Nintendo, Capcom) :

No More Heroes (version Wii US, comme j'en parlais à Shin !)
http://youtu.be/tZ1SIAWWw1s

Muscle March (ça a faillit être mon GOTY) sur Wii :
http://youtu.be/T8BcndMxu44

Ganbare Goemon 2 sur Super Famicom (un de mes premiers jeux import) :
http://youtu.be/-0ZknGcbV-A

Ôkami sur Ps2 (Putain Clover quoi !!) :
http://youtu.be/K4trRdKm9CA

Et en bonus je mettrai aussi God Hand ce bta juste culte de Mikami !! UNE TUERIE de gamepaly made in Japan !
Encore du Clover !
http://youtu.be/XY90Jl-W6Bg


Je ne peux pas me contenter ce cette liste réduite…
J'essaie de vous pondre mon roman ça durant ma pause ainsi que mon compte rendu de votre pod (pas encore fini ! :p).

Le jeu jap c'est toute ma vie !  :leuv: :leuv:

Yao

Hum de mémoires, j'avais vu des jeux hentai dans les boutiques de jeux standard type Softmap/Trader, t'as un rayon pour ça, voir t'as un étage hentai.

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926
Shin sera heureux de l'apprendre, il était intéressé visiblement :D

slyt

Hum de mémoires, j'avais vu des jeux hentai dans les boutiques de jeux standard type Softmap/Trader, t'as un rayon pour ça, voir t'as un étage hentai.

je confirme en avoir vu (manga et animé) à la FNAC des halles  :afrojojo: Pour les jeux, je ne pense pas.

Au japon, je me rappelle avoir vu le sous sol réservé aux hentai en général, alors que les 3/4 étages au-dessus étaient pour tous les autres types de jeux/mangas/anime.

Shin

  • Sauveurs des Electoons
  • Messages: 5894

Yao

je confirme en avoir vu (manga et animé) à la FNAC des halles  :afrojojo: Pour les jeux, je ne pense pas.

Au japon, je me rappelle avoir vu le sous sol réservé aux hentai en général, alors que les 3/4 étages au-dessus étaient pour tous les autres types de jeux/mangas/anime.
J'étais dans le cliché à 200% !! :D
Je me souviens de la gueule de certains jap typé otak avec lunettes boutons dans les rayons spécialisés hentai ! C'était énorme !
À Akiba, il y a un sex shop sur genre 5 étages qui de l'extérieur est très kawaii !!

upsilandre

  • Pourfendeur de Locustes
  • Messages: 1450
Pour ce qui est du debat sur la superiorité de la NeoGeo que meme la PS1 et la Saturn n'arrivait pas a egaler, je pense pas que ce soit vraiment une question de performence et d'optimisation 2D.
Faut juste pas oublier qu'a cette epoque le hardware des consoles etait intiment lié a celui des cartouches qui etait tel une extension hardware de la console si bien que les ROMs des cartouches etaient utilisés comme de la RAM par les processeurs de la machine et donc quand la NeoGeo propose des cartouches avec plusieurs dizaines de Mo de ROM c'est aussi comme si elle avait plusieurs dizaine de Mo de RAM alors qu'une PS1 ou une saturn c'est 2 ou 3Mo de RAM le disc etant un support purement passif, d'ou la richesse possible d'animation sur NeoGeo.

Alors en optimisant un peu on a pas besoin que tout le jeu soit en RAM mais quand meme pour que la PS1 et la Saturn puisse faire jeu egale avec la NeoGeo il aurait fallu sans doute qu'elles aient 8Mo de RAM ou +.
C'est donc principalement une histoire de RAM cette histoire car on venait de changer de paradigm, le support de jeu devenant alors a cette epoque un support passif (meme sur les consoles a cartouche suivante tel la N64 ou la jaguar, je pense que la NeoGeo doit etre peut etre le derniere representant de cette epoque ou les cartouches etaient réelement une extension du hardware de la console) et c'est ce changement de paradigm qui a permis a la NeoGeo de préserver sa "touch" un certain temps justement grace a son architecture d'une autre epoque (ensuite les processeurs ont commencé a etre vraiment trop rapide relativement aux ROM et la RAM a du s'interposer comme intermediaire incontournable).

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926
Tout à fait. Cela dit dans un sens, la Ram, même si le surplus est dans la cartouche, fait partie de la puissance d'une machine. Qu'elle ait été optimisé dans la perspective de la 2D (puisque le choix du support fait partie de la stratégie, on l'a vu avec la N64 et ses cartouches) n'en fait pas pour autant une console de moins bonne facture. Elle a été fabriqué dans l'optique d'en faire ce qui se fait de mieux pour un paradigme donné et vu le résultat, on ne va pas s'en plaindre.

D'ailleurs à ce propos la Saturn avait aussi des extensions 2D. De mémoire Capcom avait sortie une cartouche de plusieurs Mo de Ram pour ses portages arcades (donc la NeoGeo n'est pas la dernière dans le genre).

Jow

  • Résistant de City-17
  • Messages: 108
Sans trop développer pour le moment, pour moi le jeu japonais c'était le jeu tout court parce que quand j'ai eu ma première console, la game boy, dans les boutiques de la ville où je faisais mes études, il y avait 20 jeux japonais (souvent parfaitement abscons en ne se référant qu'à la boîte, mais Dieu merci les patrons laissaient tester) pour 3 jeux européens. J'ai plus tout en tête mais j'ai testé des choses très étranges...
Je me souviens aussi d'un jeu megadrive avec un ciel brillant type drapeau japonais avec rayons qui m'avait fasciné. C'était en 89,je ne l'ai plus jamais vu depuis et je m'en souviens pourtant comment si c'était hier...
Si quelqu'un a une idée avec ces maigres éléments, je suis preneur !

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926
C'est effectivement très sommaire comme description. Si jamais t'as d'autres détails concernant le type de jeu, quel personnage (si personnage)...

Jow

  • Résistant de City-17
  • Messages: 108
Un jeu de plate-forme aventure on va dire, fallait refaire des niveaux à l'identique avec des micro variations pour avancer...

samizo kouhei

  • Fine lame de Dunwall
  • Messages: 2429
J'étais très orienté jeux japonais  jusqu'à la PS2 incluse et hormis sur consoles portables, le ratio s'est complètement inversé depuis 3 ans. J'ai déjà eu l'occasion de parler de la déliquescence du J-RPG à quelques exceptions près. Si j'apprécie encore quelques séries et jeux unitaires japonais, j'ai du mal à croire que le jeu japonais puisse rebondir.
Pourquoi ? Parce que je n'ai plus confiance en la capacité du Japon à innover (dans tous les domaines que ce soit), alors que c'était la clé de leur développement spectaculaire jusqu'aux années 90. Aujourd'hui on a affaire à un pays recroquevillé sur lui-même, vieillissant, conservateur et qui préfère lentement décliner que de s'attaquer aux racines de son déclin (une jeunesse démissionnaire et méprisée, qui rejette le conservatisme de la société sans pouvoir le changer). Alors qu'ils avaient le "flair" pour adapter à leur sauce les apports de l'étranger, on les sent désormais complètement à la traîne par rapport à des pays comme la Chine et la Corée du Sud.
Alors le jeu vidéo japonais garde ses fans (le plus souvent élevés au "grain"), mais j'ai l'impression qu'il a perdu le grand public, à part les jeux Nintendo (encore que ça sent un peu la fin de règne).
Et enfin signe des temps qui ne trompe pas, c'est que les pires croûtes d'Idea Factory se vendent désormais plus en Occident qu'au Japon. Les jeux japonais les plus obscurs sur consoles Sony qui sortent en Occident, du jamais vu.