Sujet: Topic Actualités : c'est la guerre, terrible constatation  (Lu 1107714 fois)

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29927
Citer
Une invasion de Français au Québec

Près de 55 000 citoyens de l'Hexagone étaient enregistrés au consulat français de Montréal en 2013. Il s'agit d'une augmentation de 45 % depuis 2005.

Le Québec attire davantage, notamment grâce à l'image qu’il projette. Par exemple, le gouvernement fait campagne dans les universités et salons de l'emploi en France, explique Armelle Rossetti, vice-présidente d'Akova, un cabinet de stratégie d'affaires et de recrutement à l'international.

«Le bureau d'immigration vend la qualité de vie à Québec, qui est assez grosse, sans l'être trop, avec la culture, le plein air et la sécurité», explique-t-elle.

Mme Rossetti est Française d'origine, tout comme Francis Bélime, président d'Akova. Ayant déjà visité le Québec pour affaires, M. Bélime avait remarqué le potentiel de l'industrie du multimédia.

«Je me suis aperçu qu'il y avait d'importantes occasions de développement d'affaires, raconte-t-il. Nous avons créé une entreprise avec deux partenaires québécois.»

Celle-ci a été vendue, ouvrant la porte à la création d'Akova en 2003.

Échapper au chômage

Rien n'est inhabituel dans cette histoire. Les Français aiment sortir de chez eux et ils viennent souvent au Québec pour contourner les misères du marché de l'emploi.

«Le taux de chômage est de 10 % en France, souligne Francis Bélime. Des gens tentent leur chance ailleurs, là où il semble y avoir du travail.»

Le Québec sourirait aussi davantage à ceux qui veulent se lancer en affaires.

«Le pays est accueillant et il accepte les entrepreneurs, indique Jean Isseri, administrateur à l'Union française de Montréal. Les mesures administratives sont assez légères. Des jeunes bien formés prennent cette voie et des portes sont ouvertes avec l'aide de la Corporation d’employabilité et de développement économique communautaire (CEDEC), des centres locaux de développement et des carrefours jeunesse-emploi.»

«Il y a aussi les espaces de travail partagés comme la Maison Notman, renchérit M. Isseri. On a l'impression que l'on peut se lancer en affaires avec un appui et briser l'isolement».

Rien ne garantit toutefois la qualité du plan d'affaires. Encore une fois, l'ouverture au changement de carrière avantagerait le Québec.

«On peut changer de voie ici, soutient Armelle Rossetti. C'est toléré en Amérique du Nord. En France, on est dans des rails bien définis.»

Francis Bélime abonde dans le même sens. «C'est plus délicat et difficile de quitter son emploi là-bas. Nous sommes moins soutenus dans le changement de carrière. Des gens se disent: tant qu'à changer d'orientation, pourquoi ne pas le faire à l'étranger ?»

http://www.journaldemontreal.com/2014/10/14/une-invasion-de-francais-au-quebec

J'aime le terme invasion alors que ce sont leurs entreprises et leurs écoles qui viennent faire leur pub chez nous chaque année dans les salons.

Akṣobhya

  • Sauveurs des Electoons
  • Messages: 5760
Mais est-ce que les populations françaises ont vocations à s'intégrer au Québec :hmm:
C'est marrant comme le discours est présenté comme le même, mais cette fois-ci se sont avec des français...

45% c'est quand même impressionnant.

Gmooron

  • Gardien de l'arbre Mana
  • Messages: 7213
Oui et non.

S'il yavait 1000 personnes, 1500 personnes ça fait une augmentation de 50%  mais pourtant comparé à 60 millions c'est peanuts.

Bon là, ils donnent le chiffre de 55000, ça veut dire qu'en 2005 il y en avait environ 37 000.

Donc à rajoute 20 000 en 10 ans, sachant qu'on tanne de plus en plus les étudiants par exemple pour avoir une XP à l'étranger, c'est pas énorme.
Et puis si je prends l'exemple d'un pote de promo, lui et sa copine sont allés au Québec pendant 1 an pour faire un permis travail vacances là (je sais plus le nom exact) et sont revenus. Il faudrait donc vraiment voir combien de gens restent au-delà de 2 ans par exemple.

Akṣobhya

  • Sauveurs des Electoons
  • Messages: 5760
J'avais bien compris que c'était par rapport aux nombres de français qui partent et non la population totale, néanmoins ça reste important une augmentation de 45% en 8 ans.

Après combien repartent, soit, mais combien restent :hmm:

Je serais bien tenter par le Canada/Québec...

Gmooron

  • Gardien de l'arbre Mana
  • Messages: 7213
Moi je trouve pas ça si important non. Ou en tous les cas, je pense pas que ce soit lié au message qu'on essaye de nous faire passer "les français fuient la France !!!!111one"

Akṣobhya

  • Sauveurs des Electoons
  • Messages: 5760
Ah oui ça c'est surfait.
Entre souhaitent et pensent partir puis partir, il y a une grosse marche.

Moi c'est plus par curiosité, j'ai l'âme voyageuse :p

samizo kouhei

  • Fine lame de Dunwall
  • Messages: 2431
Que pense la Marine le Pen québécoise de cette invasion étrangère ?  :marine:

pippoletsu

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 22696
Pour bosser avec des québécois (pas des mec qui sont en France, des mecs qui sont là bas), ils sont franchement ravis que des francophones viennent chez eux.

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29927
Citer
Minority Report reality: London Police test Precrime software

This system is delivered through Accenture Analytics, this part of Accenture Digital, and made use of data from various crime reporting and criminal intelligence systems used by the MPS. This data was analyzed and used to predict future crime. Risk scores were generated for known previously-offending individuals for committing violent crimes in the future.

Speaking with the BBC on the program, Accenture head of public safety analytics Muz Janoowalla suggested that "You've got limited police resources and you need to target them efficiently."

http://www.slashgear.com/minority-report-reality-london-police-test-precrime-software-30353166/



The future is now qu'il disait.

guyzou

  • Véritable Insurgé
  • Messages: 3342
Avez vous entendu parler d'Inbox le nouveau système mail de google, qui souhaite réinventer la boite mail classique?
Une amie m'a montré la sienne, ca m'a l'air pas mal! Le principe avoir 0 mail non lu. Comment y parvenir? Trier d'emblée les mails, un peu comme dans un centre de tri des urgences. Le gros plus par exemple, la possibilité de ne pas lire les e-mails mais de "se les renvoyer" 24h, 48h ou une semaine plus tard par exemple...

Gmooron

  • Gardien de l'arbre Mana
  • Messages: 7213
On en parle sur le topic des nouvelles technos.

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29927
Yep, par là sur plusieurs pages :
http://www.hautbasgauchedroite.fr/forums/index.php/topic,50.msg173422.html#msg173422

(surtout parce qu'on n'a pas réussi à avoir de clefs au début)


Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29927
Citer
100 000 dollars (soit 79 000 euros), c’est le tarif de l’article sur le futur site de l’ex-directrice de la rédaction du New York Times, Jill Abramson. Interrogée lors de JAWS (Journalism and Women Symposium), un congrès californien annuel sur les femmes journalistes, Jill Abramson a dévoilé les tarifs de pige qu’elle comptait pratiquer. Mais à ce prix, gaffe, les papiers, mensuels devront être longs, très longs et surtout, a-t-elle précisé dans une déclaration relevée par le site Poynter, chacun d’entre eux devra être «one perfect whale of a story». En gros : il faudra qu’ils cassent la baraque.

Jill Abramson reste encore discrète sur son futur site, qui sera disponible sur abonnement et d’une forte exigence qualitative, pour lequel elle s’est associée avec Steven Brill, le fondateur de Court TV. Tout juste a-t-elle déclaré mener des discussions avec quelques investisseurs.

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/11/04/chiffre_1136299

J'ai trouvé ma vocation.