Menu

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Voir les contributions Menu

Messages - nash

#1
Je me tate de plus en plus a acheter une Miyoo pour refaire tout les jeux GB/GBA.
mais ça me fais chier d'acheter sur aliexpress
#2
Spoiler
pour l'instant la brotherhood of steel, la new republic of california
[Fermer]
#3
fini Fallout, très bon, bonnes intrigues malgré une grosse erreur scénaristique.
vivement la saison 2
#4
OJ "J'lai pas tué" Simpson
#9
Citation de: glen le Mars 21, 2024, 12:43:00 PMJe ne connaissais même pas l'existence de la messagerie vocale visuelle.

pareil :grosratpoilu.gif:
#10
tient un boulette du Parisien

https://www.leparisien.fr/sports/rugby/coupe-du-monde/npp-coupe-du-monde-de-rugby-le-xv-de-france-elimine-un-fiasco-sur-toute-la-ligne-11-03-2024-2DE5JQIHMVCALBY4CJTCV5ANMA.php

Citation!!! NPP !!! Coupe du monde de rugby : le XV de France éliminé, un fiasco sur toute la ligne

NPP ne pas publier surement

CitationEliminés en phase de poule, une première dans leur histoire, après la défaite contre l'Italie ce vendredi soir au Groupama Stadium de Décines, les Bleus et leur sélectionneur Fabien Galthié s'apprêtent à traverser une période de fortes turbulences.

CitationC'est bien plus qu'un accident de parcours. Ou la chute bête sur un obstacle que l'on avait sous-estimé nous privant d'un bonheur jamais goûté. La défaite contre l'Italie (XX-XX), ce vendredi soir dans un Groupama Stadium de Décines médusé, entraîne l'élimination des Bleus au terme de la phase de poules de la Coupe du monde, ce qui n'était jamais arrivé depuis la création de l'épreuve en 1987. C'est une déflagration dont on n'a pas fini d'entendre les échos ni de subir les secousses. Un fiasco retentissant. Un K.-O. débouchant sur le chaos.

Il n'y aura donc pas de sacre. Il n'y aura même pas de luttes, ni de joutes épiques contre les grandes nations de ce sport. Le XV de France est tombé sans véritablement combattre. Il a bouclé son Mondial dont il était l'un des grands favoris, comme jamais auparavant dans l'histoire, sans sortir de la phase qualificative. Les questions se bousculent désormais. Et la première d'entre elles : comment en est-on arrivé là ?
Galthié avait pourtant les coudées franches

Alors bien sûr, au moment de dresser le bilan de ces quatre années qui n'avaient d'autre objectif que le trophée William Webb Ellis, le sélectionneur Fabien Galthié pourra toujours avancer les circonstances défavorables, voire le manque de chance. Romain Ntamack, blessé à un genou et forfait pour la compétition, le capitaine Antoine Dupont, engagé dans un contre-la-montre après une fracture de la pommette le 21 septembre contre la Namibie et une opération le lendemain, absent contre l'Italie, Julien Marchand, touché à une cuisse lors du match d'ouverture contre la Nouvelle-Zélande (27-13) le 8 septembre, et trop court pour reprendre face aux Transalpins... Trois grands leaders des Bleus ont été écartés sur blessure. On ne peut pas, évidemment, se satisfaire de l'argument. L'Italie a pris 96 points devant la Nouvelle-Zélande une semaine plus tôt et le dernier revers des Tricolores face à la Nazionale datait de 2013, à Rome, lors du Tournoi des Six Nations, alors qu'ils traversaient l'une des périodes sportives les plus sombres de leur histoire.

Le XV de France, en outre, était loin d'être démuni ce vendredi. Peato Mauvaka est bien mieux qu'une simple doublure de Julien Marchand et Matthieu Jalibert n'a pas grand-chose à envier à Romain Ntamack. Alors ? Tout reposait donc sur Antoine Dupont... Dans ce sport qui loue l'esprit de groupe et la force du collectif, un homme seul tenait la maison et le destin de la troupe ? C'est exactement l'inverse de ce que prônait Fabien Galthié lorsqu'il a pris les rênes du XV de France fin 2019. Doté d'un staff pléthorique, de compétences reconnues, le sélectionneur a pu miser sur le soutien de l'ensemble du rugby tricolore, et des clubs en premier lieu, les employeurs des internationaux. Tous ont joué le jeu. Le sélectionneur a puisé comme il l'a voulu dans un réservoir pratiquement inépuisable, réunissant 42 joueurs à chaque rassemblement, un privilège inédit. Il a construit ses succès sur le talent d'une génération hors du commun. Des joueurs champions du monde chez les moins de vingt ans (2018, 2019), champions d'Europe avec Toulouse (2021), La Rochelle (2022, 2023)...
Les corps ont craqué, les esprits aussi

Tout semblait rouler puisque les résultats ont suivi : victoires marquantes sur les grandes nations, Grand Chelem en 2022, série inédite de 14 succès de suite. La flèche du temps chère au sélectionneur paraissait destinée à atteindre sa cible. Elle s'est brisée net. Problème stratégique ? Les adversaires ont semblé s'adapter au fil du temps au niveau de jeu des Bleus, parvenant à lire leur tactique et trouvant des parades. Souci physique ? Les organismes ont souffert en effet. Il y a eu beaucoup de casse. Ntamack et Willemse forfait avant la compétition, Baille amoindri, Danty aussi, Marchand... Les corps ont-ils été poussés trop loin ? Ce sera à analyser.
#12
pour moi si, je n'ai jamais garder un smartphone aussi longtemps
il fonctionne toujours nickel et la batterie tient bien
#13
Tient, j'ai la mise à jour Android 14 pour mon vieux OnePlus 8T qui va sur ses 4 ans
#14
Citation de: JiHaisse le Mars 03, 2024, 11:27:18 AMSur 360 c'était grandiose.

Le premier Unlimited, OH OUI
la course autour de Oahu avec la McLaren F1 GT à 400Km/h  :alexis3:
#15
et toujours pas de date...  :aaaaze.gif:  :aaaaze: