Sujet: #134 - Ori and the Blind Forest, OlliOlli 2, 3D Outrun et de l'actu  (Lu 16986 fois)

Yao

Alors Ori, system seller, killer app pour la bobone One ! :p

pippoletsu

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 22678
Un bon petit jeu sur Steam.

minikenshin

Je m'attends plus à rien, je ne fais plus partie de ce podcast :(
L'un n’empêche pas l'autre.. Je ne t'ai pas demandé si tu quittais le podcast en cas de non deferlente :p

Roger Wilco

  • Citoyen de SimCity
  • Messages: 41
Bon, alors les gars, va falloir sérieusement songer à arrêter ; je suis une victime de votre machination panludique !!!

Je m'explique: Il y a bien longtemps vous conseilliez Danganrompa. Je l'ai acheté, je l'ai fait, je l'ai aimé. Ensuite vous avez parlé de danganrompa 2, donc je l'ai acheté et j'ai commencé à le faire, et puis vous avez parlé de disgaea 4, alors je l'ai acheté et puis j'ai voulu voir un peu le jeu alors que je n'avais pas fini danganrompa... Et du coup je me suis retrouvé à jouer à disgaea à plein temps. Malheureusement, avant de l'avoir fini vous avez parlé de Grim Fandango et évidemment j'ai commencé à jouer à Grim fandango. Bon ok, là c'est pas votre faute, depsui l'E3 je l'attends celui-là, mais quand même.
Et v'là-t-y pas que vous remettez ça avec suikoden... Du coup moi je mets grim fandango en attente, j'achète suikoden et je me fais aspirer dans le jeu. Et là dessus, à peine deux podcasts plus tard, vous recommencez, boum j'achète Ori cash pistache mardi dernier et maintenant je joue à quoi ? Hmmm ? Ben oui, Ori, alors que je ne sais toujours pas qui a tué le type dans le bungalow d'a coté; je n'en peux plus.

Bref, en conclusion, s'il-vous-plaît, arrêtez de conseiller de bon jeux. Ou alors faites le avec moins de passion, moins d'enthousiasme et beaucoup moins de professionnalisme, parce que en l'état actuel de votre podcast, là, ça donne trop envie, et ce n'est plus tolérable. Merci !

Allez, blague à part, je m'éclate sur Ori. J'ai tout de suite craqué pour la petite créature et le début de l'histoire. Comme vous le disiez, la musique et la DA est à tomber par terre, le game play est fluide et précis et le level design, s'il est un peu classique, n'en est pas moins efficace. Mine de rien j'en suis déjà à 9 heures de jeu et je suis sur le point d'entamer le deuxième donjon. Il faut dire que je suis maniaque compulsif et ne supporte pas un compteur de complétion à moins de 100%, du coup je fais des aller/retour pour essayer de ramasser tous les buffs, découvrir les passages cachés etc...
Au passage, après les deux premières heures je me suis dis que finir le jeu avec 274 morts il fallait vraiment pas être doué, et puis finalement j'en suis déjà à 531 moi même, donc une bonne centaine pour échapper à l'eau, donc, Mike, big up respect  :cool: .

Allez et maintenant c'est le retour de votre smiley préféré, le premier de la classe qui la ramène tout le temps avec sa science mais qu'on ne peut pas taper parce qu'il a des lunettes.

       --
  • -
  • --


Alors, trilogy se prononce en anglais exactement comme le mot en français (avec un dj à la fin quand même,hein) et sûrement pas traille-lodjy.
C'est vrai que l'anglais est une langue infernale pour la prononciation, mais il y a quand même deux trois règles bien utiles dont une que je vais vous livrer ici-même: le "ice ace" ou "magic e", lorsqu'un "a" ou un "i" sont suivis d'une consonne elle-même suivie d'un "e", ce "a" et ce "i" se prononcent comme leur nom anglais (donc "è" et "aïe") exactement comme dans les mots "ace" et "ice", dans les autres cas, ces lettres vont se prononcer comme leur nom français ("a" et "i") comme dans racoon et trilogy. Et voilà, maintenant votre vie est tellement plus belle, hein les gars ?

Allez, bisous et continuez à nous faire de bons podcasts, je vous aime.

RW

Gabora

Roger, tu es faible  :cool:

Pour ma part je ne me lance jamais dans un jeu sans avoir fini le précédent (sauf si j'ai décidé d'abandonner le précédent, ou que c'est un jeu qu'on peux grignoter facilement comme Rayman Legends ou Broforce)

Tu devrais juste te faire une liste sous excel avec tous les jeux que tu veux faire. En plus tu les paiera moins cher ainsi  ;)

pippoletsu

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 22678
Sur la langue anglaise, j'adore quand les américains en particulier parle du genre d'un jeu, ça donne "geanrea", ils sont structurellement incapable de prononcer "genre"  (vu qu'ils utilisent le mot francais) . Il y aussi des mots en anglais qu'on ne saura jamais bien prononcer...

Gabora


dunmcl

  • Collectionneur de poupées Vault-Tec
  • Messages: 317
Je suis a la bourre mais super pod comme d'habitude ;)

Je voulais juste revenir sur Project cars car j'ai backer au debut de leur campagne et j'ai pu tester depuis au moins 2 ans les alpha et autre beta du jeu
Alors l'idée de depart est effectivement de faire la simu ultime , si je dis pas de betise c'est pour çà qu'il y a eu clash avec EA (ils ont fait les need for speed shift et shift 2 , les plus "simu" des nfs) car ils n'étaient pas libre de faire le jeu qu'il voulais , d'ou le financement participatif
Au debut , le titre a du etre développer d'ailleurs a partir du moteur de shift 2 car la jouabilité étais la meme , c'est a dire loin de la simu
Au fil du temps et du renfort de personnes pour le moteur physique celui-ci a beaucoup évolué et maintenant au 99,99% (dixit le studio) on peux vraiment appeler çà une simu mais... on est quand meme loin des tenor sur pc que sont rfactor2,iracing ou asseto corsa pour ne citer qu'eux , on est au niveau des simu console , ce qui est deja tres bon et avec un mode carriere vraiment jouissif , mais ce n'est clairement pas la simu "ultime"
Au niveau du report pour cause de bug,meme si cela m'attriste d'un cote ,je suis content que l'equipe est fait ce choix vu les GROS bug du titre , qui vont du simple mur invisible au milieu de la piste , depart sous la piste  :ouch: mais surtout le pire pour moi apres avoir passé des heure en carriere (niv difficulter max , course 100%...) une sauvegarde corrompue...bref il vaut mieux qu'ils peaufinent

Roger Wilco

  • Citoyen de SimCity
  • Messages: 41
Sur la langue anglaise, j'adore quand les américains en particulier parle du genre d'un jeu, ça donne "geanrea", ils sont structurellement incapable de prononcer "genre"  (vu qu'ils utilisent le mot français) . Il y aussi des mots en anglais qu'on ne saura jamais bien prononcer...

Il existe bien sûr énormément de mots en anglais directement importés du français. Celui qui m'a toujours fait enrager est le mot "entrée" dans les menus de restaurants  (prononcé "en-nn-traaaaayyyyy") qui désigne le plat principal. Quand le contre sens est aussi évident il y a vraiment de quoi s'arracher les poils de barbe à la cire d'abeilles du Surinam. Et bien sûr, les entrées s'appellent apéritif ("appetizers"). Bref.

Mais au delà des questions de traduction, il faut quand même remarquer que sur ce coup là les américains ont bien joué. Les mots "entrée" et "genre" sont prononcés de manière étrange à nos oreilles seulement, pas aux leurs ; les américains n'ont pas besoin de savoir bien prononcer un mot étranger dans sa langue d'origine puisqu'ils se mettent d'accord sur une prononciation américaine qui devient le standard. De leur point de vue "genre" est un mot appartenant à la langue américaine et absolument pas un mot français qu'il faudrait savoir prononcer selon des règles linguistiques étrangères. La prononciation un peu spéciale des mots "genre" et "entrée" est une méta-donnée sur l'origine du mot mais la plupart des individus les utilisant ne s'en rendent même pas compte tant ces mots ont été complètement assimilés dans la langue. En sommes, ils font comme les espagnols ou bien sûr les japonais.
Tiens, un exemple, le mot week-end. Tel que nous le prononçons tous les jours, ce mot est une horreur pour l'oreille anglaise. En anglais on accentue fortement la première syllabe et le reste disparaît presque, c'est à peine si on perçois le "n" bien souvent. Ca ne nous empêche pas d'utiliser ce mot à tours de bras sans ne jamais choquer personne et même de le considérer comme faisant intégralement partie de notre langue française.

A mon avis, toutes les langues qui ont fait le choix d'assimiler les mots étrangers en en adaptant la prononciation voire l'orthographe ont eu raison. Nous n'avons pas fait ce choix-là en France, pour d'obscures raisons qui doivent impliquer sûrement les francs-maçons, les hellgasts et le protocole des sages de sion, et du coup on se retrouve toujours devant ce dilemme à la con devant le moindre mot anglais: est-ce que je le prononce à la française au risque de passer pour un con ou est-ce que je le prononce à l'anglaise, au risque de passer pour un con.
En fait, dès lors que l'on prononce un mot anglais, nous sommes directement contraint par notre niveau de connaissance de la langue anglaise et de ses règles de prononciations (qui sont quasiment toutes empiriques, en plus, pour rajouter au plaisir). Exemple: ceux qui ont un niveau 6ème-5ème saurons prononcer le mot "game" à l'anglaise, ceux qui ont un niveau de 2nd saurons prononcer le mot "gear" à l'anglaise, je vous laisse imaginer où je veux en venir. Ou si ce n'est pas lié au niveau d'étude, c'est lié à sa culture et à son expérience: on peut n'avoir jamais fait d'anglais à l'école mais être allé faire du stop 6 mois en irlande, peu importe, il y a toujours quelque chose d'extrêmement individuel dans la façon que nous avons de prononcer l'anglais et cette prononciation sera fausse neuf fois sur dix, dans le sens de non conformité à la linguistique anglaise.

Du coup personne ne devrait jamais pouvoir légitimement se la ramener en disant "ouais mais nan mais ça se prononce pas du tout comme ça t'es qu'un gros naze". Et pourtant c'est ce qui se passe à chaque fois. Du coup à chaque fois, quoi qu'on fasse, on passe un peu pour un con quand on prononce de l'anglais. C'est donc en ce sens que les américains ou les espagnols ou les japonais sont malins et ont fait le bon choix: tous les mots d'origine étrangère inclus dans leurs langues peuvent être utilisés sans requérir la moindre compétence dans la langue d'origine du mot et ça c'est une belle leçon d'égalité.

C'est pourquoi, au nom de l'égalité des citoyens du peuple francophone et vidéoludique, j'émets la proposition de loi suivante:

Article 1 - Tout intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite est absolument libre de prononcer les mots d'origine étrangère quels qu'ils soient de la façon dont ça lui chante.

Article 2 - Tout intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite n'ayant aucun a priori sur la prononciation d'un mot d'origine étrangère tentera d'adopter dans la mesure du possible une prononciation suivant au plus près les règles de prononciation de la langue française.

Article 3 - Pippo devra expressément se garder d'intervenir lorsque quelqu'un prononce le nom de la console portable en couleur bien connue de chez Sega, et ce d'autant plus qu'il ne fait désormais plus partie de ce podcast.

Article 4 - Tout auditeur du podcast qui se sentira suffisamment snob et supérieur pour venir dans le forum corriger la prononciation anglaise d'un intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite se verra administrer une sévère remontrance voire même pourra se faire tancer d'importance.
 - Le précédent alinéa sera ignoré dans le cas ou l'intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite aurait tenté de faire son petit malin en prononçant à l'anglaise façon "je sais trop parler l'anglais quoi" avec un super accent type cité de la peur et se serait planté lamentablement, par exemple en disant "traille-lodgy", auquel cas l'intervenant se sera de lui même et volontairement exposé au ridicule et à l'opprobe des auditeurs.

J'invite donc tous les intervenants du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite à ratifier cette proposition afin de le faire entrer en vigueur dans les plus brefs délais.


Allez, un dernier point pour enfoncer le clou et parce que sinon ce post ne sera pas assez long.
Le langage est une convention de représentation abstraite permettant un échange d'information. Tous les individus pratiquant ce langage ont convenu d'un rapport entre signifiant et signifié. Lorsque l'on prononce de l'anglais sans s'en tenir aux règles et habitudes de prononciations de cette langue, on n'est plus dans aucune convention, l'information n'est plus ou est mal transmise, dès lors le langage perd sa raison d'être. A ce sujet, j'ai entendu plus d'une fois des titres de jeu prononcés de manière très ambiguë: comme je ne sais pas quelle convention est utilisée par l'intervenant (à savoir prononciation à l'anglaise ou prononciation à la française), je ne vais pas savoir comment s'écrit le mot. Par exemple, lorsqu'un jeu contient "age" ou "edge" dans le nom: dans l'immense majorité les français prononcent ces deux mots en intervertissant la prononciation (edge devient age et inversement) et je ne sais jamais si vous êtes en train de dire "edge" avec une bonne prononciation anglaise ou si vous êtes en train de dire "age" avec une bonne vieille prononciation française. Du coup, si vous parlez du jeu "Broken Age", si je pense que l'intervenant prononce à la française, je vais chercher "Broken age" mais si je pense qu'il prononce à l'anglaise je vais chercher "broken edge", le pire étant que dans les deux cas ça voudrait dire quelque chose (une époque anéantie vs. une lame au fil brisé). Certes, c'est pas très grave et google permet de s'y retrouver rapidement, mais ça donne une idée de ce qui se passe lorsque l'on ne sait pas dans quelle convention se situer.

Un autre exemple rapide, hearthstone: hearth ça veut dire le foyer, hearthstone c'est la pierre d'âtre, celle sur laquelle on construit son feu. Nous, en bons français, on envoie bien poliment le "h" du début se faire voir ailleurs et ça devient earthstone, les pierres de la terre, genre des rubis des trucs comme ça. Là encore l'erreur peut être vite repérée, mais voyez le contresens possible pour l'oreille anglaise: "si si, un jeu de carte de chez blizzard, attend je sais plus, ça s'appelle, euh... Gemmes, ou Diamant, un truc comme ça".

Bon allez, je frôle le double carton rouge du hors-sujet et de la limite supérieur du nombre de caractères.

Bises à tous et bonne Pâques.

T.



Alphonse

  • Libérateur de Mobius
  • Messages: 4233
Citer
En fait, dès lors que l'on prononce un mot anglais, nous sommes directement contraint par notre niveau de connaissance de la langue anglaise et de ses règles de prononciations (qui sont quasiment toutes empiriques, en plus, pour rajouter au plaisir).



Si tu sais où se trouvent l'accent tonique et les accents secondaires éventuels, tu sais bien quelles voyelles sont accentuées (et la tronche qu'elle prennent : deviennent longues, deviennent une diphtongue etc.) et quelles voyelles sont réduites. Ca te permet de prononcer convenablement l'essentiel de la langue quand même (ce qui n'empêche pas les exceptions).

Et pour savoir où se trouvent les accents pareil, t'as quelques principes qui te permettent de dégrossir l'essentiel des configurations (verbe ou adjectif / nom, nombre de syllabes, distribution consonne / voyelle etc.). Bref c'est pas si empirique, il y a une logique derrière ça

Je fais vite avant que ta proposition ne soit ratifiée :ninja:

Roger Wilco

  • Citoyen de SimCity
  • Messages: 41

Si tu sais où se trouvent l'accent tonique et les accents secondaires éventuels, tu sais bien quelles voyelles sont accentuées (et la tronche qu'elle prennent : deviennent longues, deviennent une diphtongue etc.) et quelles voyelles sont réduites. Ca te permet de prononcer convenablement l'essentiel de la langue quand même (ce qui n'empêche pas les exceptions).

Et pour savoir où se trouvent les accents pareil, t'as quelques principes qui te permettent de dégrossir l'essentiel des configurations (verbe ou adjectif / nom, nombre de syllabes, distribution consonne / voyelle etc.). Bref c'est pas si empirique, il y a une logique derrière ça.


Ouais, ok, d'accord, donc tout ça pour dire qu'au lieu de "qui sont quasiment toutes empiriques" j'aurais du écrire "qui sont parfois empiriques"... J'ai enlevé deux mots, j'en ai rajouté un. Je pense pouvoir déclarer que là, il y a chipotage manifeste...
Je vais peut-être rajouter un article pour régler le cas des smart ass qui chipotent  ;)

Bon, ce que tu dis est vrai bien sûr, mais tu admettras qu'à moins d'avoir une licence en linguistiques, on a plus vite fait d'apprendre la prononciation de chaque mot que d'essayer de rationaliser tout ça avec les principes que tu mentionnes. Et puis il reste le cas du "ea" qui se prononce de 74,3 manières différentes selon le nombre de mots dans la phrase et la pression atmosphérique...




Alphonse

  • Libérateur de Mobius
  • Messages: 4233
J'avais prévenu que c'était avant que ta proposition ne soit ratifiée :ninja: :capello: Pour le reste je suis signataire :sol:

chou

  • Pourfendeur de Locustes
  • Messages: 1373
Il existe bien sûr énormément de mots en anglais directement importés du français. Celui qui m'a toujours fait enrager est le mot "entrée" dans les menus de restaurants  (prononcé "en-nn-traaaaayyyyy") qui désigne le plat principal. Quand le contre sens est aussi évident il y a vraiment de quoi s'arracher les poils de barbe à la cire d'abeilles du Surinam. Et bien sûr, les entrées s'appellent apéritif ("appetizers"). Bref.

Mais au delà des questions de traduction, il faut quand même remarquer que sur ce coup là les américains ont bien joué. Les mots "entrée" et "genre" sont prononcés de manière étrange à nos oreilles seulement, pas aux leurs ; les américains n'ont pas besoin de savoir bien prononcer un mot étranger dans sa langue d'origine puisqu'ils se mettent d'accord sur une prononciation américaine qui devient le standard. De leur point de vue "genre" est un mot appartenant à la langue américaine et absolument pas un mot français qu'il faudrait savoir prononcer selon des règles linguistiques étrangères. La prononciation un peu spéciale des mots "genre" et "entrée" est une méta-donnée sur l'origine du mot mais la plupart des individus les utilisant ne s'en rendent même pas compte tant ces mots ont été complètement assimilés dans la langue. En sommes, ils font comme les espagnols ou bien sûr les japonais.
Tiens, un exemple, le mot week-end. Tel que nous le prononçons tous les jours, ce mot est une horreur pour l'oreille anglaise. En anglais on accentue fortement la première syllabe et le reste disparaît presque, c'est à peine si on perçois le "n" bien souvent. Ca ne nous empêche pas d'utiliser ce mot à tours de bras sans ne jamais choquer personne et même de le considérer comme faisant intégralement partie de notre langue française.

A mon avis, toutes les langues qui ont fait le choix d'assimiler les mots étrangers en en adaptant la prononciation voire l'orthographe ont eu raison. Nous n'avons pas fait ce choix-là en France, pour d'obscures raisons qui doivent impliquer sûrement les francs-maçons, les hellgasts et le protocole des sages de sion, et du coup on se retrouve toujours devant ce dilemme à la con devant le moindre mot anglais: est-ce que je le prononce à la française au risque de passer pour un con ou est-ce que je le prononce à l'anglaise, au risque de passer pour un con.
En fait, dès lors que l'on prononce un mot anglais, nous sommes directement contraint par notre niveau de connaissance de la langue anglaise et de ses règles de prononciations (qui sont quasiment toutes empiriques, en plus, pour rajouter au plaisir). Exemple: ceux qui ont un niveau 6ème-5ème saurons prononcer le mot "game" à l'anglaise, ceux qui ont un niveau de 2nd saurons prononcer le mot "gear" à l'anglaise, je vous laisse imaginer où je veux en venir. Ou si ce n'est pas lié au niveau d'étude, c'est lié à sa culture et à son expérience: on peut n'avoir jamais fait d'anglais à l'école mais être allé faire du stop 6 mois en irlande, peu importe, il y a toujours quelque chose d'extrêmement individuel dans la façon que nous avons de prononcer l'anglais et cette prononciation sera fausse neuf fois sur dix, dans le sens de non conformité à la linguistique anglaise.

Du coup personne ne devrait jamais pouvoir légitimement se la ramener en disant "ouais mais nan mais ça se prononce pas du tout comme ça t'es qu'un gros naze". Et pourtant c'est ce qui se passe à chaque fois. Du coup à chaque fois, quoi qu'on fasse, on passe un peu pour un con quand on prononce de l'anglais. C'est donc en ce sens que les américains ou les espagnols ou les japonais sont malins et ont fait le bon choix: tous les mots d'origine étrangère inclus dans leurs langues peuvent être utilisés sans requérir la moindre compétence dans la langue d'origine du mot et ça c'est une belle leçon d'égalité.

C'est pourquoi, au nom de l'égalité des citoyens du peuple francophone et vidéoludique, j'émets la proposition de loi suivante:

Article 1 - Tout intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite est absolument libre de prononcer les mots d'origine étrangère quels qu'ils soient de la façon dont ça lui chante.

Article 2 - Tout intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite n'ayant aucun a priori sur la prononciation d'un mot d'origine étrangère tentera d'adopter dans la mesure du possible une prononciation suivant au plus près les règles de prononciation de la langue française.

Article 3 - Pippo devra expressément se garder d'intervenir lorsque quelqu'un prononce le nom de la console portable en couleur bien connue de chez Sega, et ce d'autant plus qu'il ne fait désormais plus partie de ce podcast.

Article 4 - Tout auditeur du podcast qui se sentira suffisamment snob et supérieur pour venir dans le forum corriger la prononciation anglaise d'un intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite se verra administrer une sévère remontrance voire même pourra se faire tancer d'importance.
 - Le précédent alinéa sera ignoré dans le cas ou l'intervenant du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite aurait tenté de faire son petit malin en prononçant à l'anglaise façon "je sais trop parler l'anglais quoi" avec un super accent type cité de la peur et se serait planté lamentablement, par exemple en disant "traille-lodgy", auquel cas l'intervenant se sera de lui même et volontairement exposé au ridicule et à l'opprobe des auditeurs.

J'invite donc tous les intervenants du podcast Haut-Bas-Gauche-Droite à ratifier cette proposition afin de le faire entrer en vigueur dans les plus brefs délais.


Allez, un dernier point pour enfoncer le clou et parce que sinon ce post ne sera pas assez long.
Le langage est une convention de représentation abstraite permettant un échange d'information. Tous les individus pratiquant ce langage ont convenu d'un rapport entre signifiant et signifié. Lorsque l'on prononce de l'anglais sans s'en tenir aux règles et habitudes de prononciations de cette langue, on n'est plus dans aucune convention, l'information n'est plus ou est mal transmise, dès lors le langage perd sa raison d'être. A ce sujet, j'ai entendu plus d'une fois des titres de jeu prononcés de manière très ambiguë: comme je ne sais pas quelle convention est utilisée par l'intervenant (à savoir prononciation à l'anglaise ou prononciation à la française), je ne vais pas savoir comment s'écrit le mot. Par exemple, lorsqu'un jeu contient "age" ou "edge" dans le nom: dans l'immense majorité les français prononcent ces deux mots en intervertissant la prononciation (edge devient age et inversement) et je ne sais jamais si vous êtes en train de dire "edge" avec une bonne prononciation anglaise ou si vous êtes en train de dire "age" avec une bonne vieille prononciation française. Du coup, si vous parlez du jeu "Broken Age", si je pense que l'intervenant prononce à la française, je vais chercher "Broken age" mais si je pense qu'il prononce à l'anglaise je vais chercher "broken edge", le pire étant que dans les deux cas ça voudrait dire quelque chose (une époque anéantie vs. une lame au fil brisé). Certes, c'est pas très grave et google permet de s'y retrouver rapidement, mais ça donne une idée de ce qui se passe lorsque l'on ne sait pas dans quelle convention se situer.

Un autre exemple rapide, hearthstone: hearth ça veut dire le foyer, hearthstone c'est la pierre d'âtre, celle sur laquelle on construit son feu. Nous, en bons français, on envoie bien poliment le "h" du début se faire voir ailleurs et ça devient earthstone, les pierres de la terre, genre des rubis des trucs comme ça. Là encore l'erreur peut être vite repérée, mais voyez le contresens possible pour l'oreille anglaise: "si si, un jeu de carte de chez blizzard, attend je sais plus, ça s'appelle, euh... Gemmes, ou Diamant, un truc comme ça".

Bon allez, je frôle le double carton rouge du hors-sujet et de la limite supérieur du nombre de caractères.

Bises à tous et bonne Pâques.

T.

je pense que lorsque tu as appuyé sur la touche Entrée pour validé ce post .. la terre a tremblé 3 kilomètre a la ronde depuis ton pc   :cool:

C'etait tres interressant  :)



edit : je viens voir ça

 
A notre grand regret, nous ne pourrons pas enregistrer dimanche matin et vous fournir un podcast ce lundi. Profitez bien de votre semaine, nous, on se retrouve le 6 avril pour la suite  :cool:. 

bon repos avec du retard !


Roger Wilco

  • Citoyen de SimCity
  • Messages: 41
J'avais prévenu que c'était avant que ta proposition ne soit ratifiée :ninja:

Il y aura une clause de rétroactivité  :marre:

Pour le reste je suis signataire :sol:

Ah... Bon, alors ça va :-D

C'etait tres interressant  :)

Merci.

Ouais, j'ai du mal à faire des posts courts, je sais pas, c'est plus fort que moi, il faut toujours que j'argumente sur quatre pages...

Titikaka

Une semaine sans podcast c'est comme du beurre sans sel....Triste et fade :cry2: