Sujet: Le Guetteur de Michele Placido (2012)  (Lu 19737 fois)

JiHaisse

  • Champion d'arène
  • Messages: 6882
tiep

parlons plutôt de robocop

Tirry

  • Spécialiste des duels d'insultes
  • Messages: 779
JiHaisse... comprends moi bien.
On est sur le topic du Guetteur. J'ai créé le topic exprès pour avoir ce débat sur notre cinéma national.
Il ne s'agit pas d'encenser RoboCop. Ca c'est me caricaturer, même si vu les antécedants de Jose padilha, je parie que lui au moins il sait ce que c'est qu'un découpage. Son film n'est même pas sortie qu'il se fait démolir. Soit, c'était prévisible quand on touche au cyberpunk culte de Verhoeven.

Mais on ne peut pas ignorer l'état de notre cinéma.

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926
Je ne rejoins pas JiHaisse concernant la forme de son propos, mais sur le fond je pense qu'il a raison.

Pour parler du cinéma français, en bien, tu prends comme exemple Kassovitz et Besson :sweat: S'ils font très bien leur travail, ça ressemble plus au Call Of Duty du cinéma qu'à de vrais réalisateurs indépendants français dont tu parles en introduction et qui permettent de justifier l'expression d'exception culturelle à la française. Alors c'est sûr qu'en comparant ça aux comédies lourdingues à la con (type Les Kaïra, ou Bowling qu'on a en ce moment à l'affiche), ce sont des chefs d'oeuvres, mais si elles font partie du gros de notre industrie on a pleins d'à côté.

Je ne suis clairement pas le mieux placer pour en parler car je n'ai pas le temps de voir tous les films que je voudrais et je ne peux donc juger directement, mais Tomboy, The Artist, Des hommes et des dieux, Un prophète, À l'origine, Les Plages d'Agnès... ce sont des films qui ont reçu bonne presse, qui ont eu des prix à l'étranger et qui n'enferment pas notre cinéma dans la caricature que tu décris. On a également des films d'animations type Les Contes de la nuit, ou Le Tableau dont parlait glen récemment. On a aussi tout un tas d'autres genres qui sont représentés. Alors forcément toi fan de films d'actions tu ne t'y retrouves pas, mais ce n'est pas une raison pour cracher dans la soupe car il y a, il me semble, quelques très bons réalisateurs en France.

Tirry

  • Spécialiste des duels d'insultes
  • Messages: 779
Hobes... je ne suis pas un fan de film d'action. Que je sois plus attiré par l'imaginaire, la fantaisie, la SF, la transcendance... c'est un fait. C'est vrai.

Tous les bons films que tu cites sont des niches. Des films orphelins. Mais c'est quoi ? deux ou trois films chaque année ? je rappel que l'industrie française sort plus de 200 films par an.

mais ce n'est pas une raison pour cracher dans la soupe car il y a, il me semble, quelques très bons réalisateurs en France.

Pour cracher dans la soupe faudrait commençer par la boire. Et il me semble avoir cité plus haut les bons réals français.

Ce qui me fait rager. C'est qu'on a un putain de potentiel pour raconter des histoires. Qu'on pourrait se sortir les doigts du cul et créer une vraie mouvance comme l'a si bien fait le ciné HK dans les années 80, 90. Comme le fait le cinéma Coréen en ce moment même et comme on a su si bien le faire dans les années 60, 70.

Je veux voir un cinéma plus rock'n'roll... mais bon c'est plus Salut Les Copains pour le moment...

pippoletsu

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 22675
[CINE] Le Guetteur de Michele Placido (2012)
juillet 30, 2012, 04:37:02 pm
En cinéma de genre, honnêtement je ne vois pas quoi sauver actuellement dans le cinéma français.
Et avec la mort de chris marker, ça va pas s'arranger.

Tirry

  • Spécialiste des duels d'insultes
  • Messages: 779
En cinéma de genre, honnêtement je ne vois pas quoi sauver actuellement dans le cinéma français.
Et avec la mort de chris marker, ça va pas s'arranger.

Rien parce que la nouvelle génération use le genre comme un caprice. Ils ont vu des films alors ils font des films... sans rien derrière. Et puis ils ont une sacré tendance à faire rimer genre avec cinéma d'horreur...

Seul Martyrs de Pascal Laugier (exilé aux USA.. ben oui forcément) a été une réussite.

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926
Tous les bons films que tu cites sont des niches. Des films orphelins. Mais c'est quoi ? deux ou trois films chaque année ? je rappel que l'industrie française sort plus de 200 films par an.

Tout comme les films intéressant dont tu nous parles (que je regarderais là n'est pas le problème), ne sont pas majoritaire puisque pour un Batman par exemple cette semaine, on a un Voisins du troisième type très niais avec Ben Stiller, un Sexy Dance 4 Miami Heat dont on se passera de commentaires, un Magic Mike comédie à 2 sous... S'il y avait 15 bons films par semaine ça se saurait. Ça touche évidemment le cinéma français, pourtant je vais régulièrement en voir qui me plaise.

Maintenant c'est vrai qu'on a des genres sous-représentés mais c'est davantage culturel et financier qu'un manque de technicités. Si un Michel Gondry ne fait un pas un film de SF en France c'est parce qu'aucun producteur ne le lui demande (et parce qu'on n'a pas les mêmes budgets). On en revient au même point que pour le cinéma japonais. Faire une comédie à quelques millions d'euros dont on est quasi sûr qu'elle marchera (car on a la culture du vaudeville) est un moins grand risque qu'un film d'action à gros budget type Babylon A. D. dont Kassovitz souffre encore aujourd'hui.

Ce n'est pas notre cinéma qui est en cause, c'est juste que notre cinéma ne te correspond pas. Je ne pense pas que les producteurs américains auraient pris le risque d'appeler Jean-Pierre Jeunet pour Alien, s'ils pensaient que tous nos réalisateurs français étaient des manches.

Tirry

  • Spécialiste des duels d'insultes
  • Messages: 779
Mais j'ai jamais dit que tous les réals français étaient des manches !!! C'est dingue ça. Je dis juste que la majorité des films français sont nazes.

Je prefère une comédie à l'américaine qu'une comédie à la française. Tu as peut être raison aussi. Le point de vue de la majorité des cinéastes français ne me convient pas. Mais pourquoi Kounen, Gans, Kasso etc... font ils le même constat ?

Si le genre est sous-representé c'est avant tout un problème culturel et du rapport à l'image. Un monteur français (Frédéric Thoraval) dernierement rappelait qu'aux USA ils ont une vraie culture de l'image: "Mais ils ont, à Hollywood, une culture de l'image et du montage que l'on n'a pas en France. C'est un truc qui est flagrant, c'est à dire que c'est la première fois que je me retrouve quelque part et quand je dis que je suis monteur, les gens me disent «Ah oui ! Bah oui !». Alors qu'en France, on me dit «C'est quoi un monteur ?». Et même sur le plateau, les gens peuvent ne pas comprendre ce que fait le mec devant son ordinateur".

Le financement ? comment expliquer que District 9 a le même budget que Camping 2 ?
Comme expliquer qu'un film comme Drive a un budget 2 fois inférieur à une grosse comédie française ?
La France peut mettre 80M€ sur un film comme Asterix... Non sérieusement de l'argent il y en a. Ce n'est pas le problème.
Les producteurs français découvrent depuis 2 ans qu'ils peuvent rentabiliser leurs productions avec l'étranger...
Mais certains continuent à faire un cinéma nombriliste et d'appartement. On a tous des dvds asiatiques, américains sur nos étageres... mais je doute qu'un chinois ou un américain ait le dernier Catherine Frot, Mathilde Seigner ou le Marsupilami.

Le problème est culturel. Mais on peut aussi parler des producteurs qui ne savent même à qui s'adresser lorsqu'il y a de la déco, des costumes, des sfx et vfx... bref du travail et de l'ambition.

Mais ça va changer tout ça. Je reste optimiste.

Bakappoi

  • Dovahkiin
  • Messages: 9947
je connais beaucoup d'étrangers qui ont des dvds français. bref.

glen

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 14760
Pour cracher dans la soupe faudrait commençer par la boire. Et il me semble avoir cité plus haut les bons réals français.

:chatwtf:
Si tu vois le cinéma français par le prysme des mecs qui tendent vers le cinéma de genre aussi.. :tanpi: Abdellatif Kechiche est plus représentatif de la France que Besson ou Gans, et on ne parle pas non plus d'un inconnu ou de cinéma de niche hein :o
Le cinéma français est un genre en lui même et il continue à inspirer les cinémas du monde entier. Et je ne parle même pas du rôle primordial de la France dans le domaine de la production et de l'émergence de réalisateurs étrangers (spéciale dédicace à l'Iran..).
Et pour ce qui est de la culture de l'image que l'on aurait pas, mais Dieu soit loué quoi :nerd: les américains n'ont QUE ça ! Regarde où en est leur cinéma indépendant.. Il n'existe plus, complètement bouffé par les studio, il reste quoi.. Allez 3/4 réalisateurs qui ont encore des choses à dire aux EU (Alexander Payne, Wes Anderson.. Jeff Nichols.. ).

Bref je pense que tu te méprends en considérant le cinéma français comme une vieille chose importante en son temps (nouvelle vague) et désormais ringardisée.. Au contraire vue la culture de l'image dans laquelle on baigne, il est devenu essentiel de s'attarder un peu plus sur la direction d'acteurs, le story telling, des auteurs dotés d'une vision du cinéma et qui peuvent (ou au moins veulent) encore nous montrer qu'à un certain degré on peut ressortir emu et boulversé d'une séance, et pas seulement avec les yeux qui pleurent et les oreilles qui sifflent.
Je pense que tu as cette vision là et que nous sommes certains à en avoir une autre car on ne regarde pas forcément les mêmes films aussi, tout simplement.

pippoletsu

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 22675
[CINE] Le Guetteur de Michele Placido (2012)
juillet 31, 2012, 08:16:05 am
Ça coûte moins cher de produire un iranien que Dany Boon. :miyamoto:

glen

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 14760
Et pourtant la prise de risque est bien du côté du film iranien.

pippoletsu

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 22675
[CINE] Le Guetteur de Michele Placido (2012)
juillet 31, 2012, 08:58:10 am
Vis à vis du pouvoir en place, oui :tapie:

pippoletsu

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 22675
Mais justement, ne serait-il pas plus couillu/plus subversif de faire de l'americanerie bien grasse ?

glen

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 14760
Mais on s'en fout de la subversion non ? :nerd:
Et laissons l'americanerie là où elle est, on en bouffe déjà assez je trouve.