Sujet: Les Postiers du Cinéma : Notes et critiques  (Lu 596851 fois)

vinsletron

  • Collectionneur de poupées Vault-Tec
  • Messages: 361
animal kingdom :8:

L'impression est étrange...malgré l'impression d'avoir vu et revu ce type de scénar, ce type de personnages, ce type de situation, la sauce prend. L'impavidité du personnage principal pourrait paraître ridicule et peu réaliste mais elle est assez fascinante, déroutante. Les seuls moments où il laisse transparaître ses sentiments sont poignants. Sans le parti pris plutôt risqué fait avec la personnalité de ce perso, je n'aurai probablement pas autant aimé...

En y repensant, c'est peut-être la ressemblance de caractère avec Shinji d'Evangelion qui me fait rappeler au bon souvenir de mon anime fétiche;..

NERDFOU

  • Fine lame de Dunwall
  • Messages: 2028
Y a toujours un côté grossier et surfait dans les films de woody allen que j'ai du mal à comprendre. Pourquoi faire une relation si naze et obv avec sa meuf/le mec hautain/les parents ?

Parce que pour tout le reste du film, bah il faut être amoureux quoi. Perso j'adhère à 100%, comme j'adhère à Manhattan ou Annie Hall donc c'est :10: mais y a tout un flanc du film qui ne vaut pas plus qu'un sex in the city quoi, et j'ai l'impression sur les quelques films que j'ai vus que c'est une constante.

En fait c'est juste un topic pour mettre des notes ?

Gmooron

  • Gardien de l'arbre Mana
  • Messages: 7171
Perso je suis pas grand fan de Woody Allen non plus, mais j'ai pas vu beaucoup de ses films :tapie:
Et Minuit à Paris je l'ai vu parce qu'il y avait pas grand chose d'autre au ciné :nerd:
Et c'est vrai que l'histoire avec les parents ...

En fait, c'est plus une pub touristique pour Paris :nerd:

Bakappoi

  • Dovahkiin
  • Messages: 9931
Y a toujours un côté grossier et surfait dans les films de woody allen que j'ai du mal à comprendre. Pourquoi faire une relation si naze et obv avec sa meuf/le mec hautain/les parents ?

Parce que pour tout le reste du film, bah il faut être amoureux quoi. Perso j'adhère à 100%, comme j'adhère à Manhattan ou Annie Hall donc c'est :10: mais y a tout un flanc du film qui ne vaut pas plus qu'un sex in the city quoi, et j'ai l'impression sur les quelques films que j'ai vus que c'est une constante.

En fait c'est juste un topic pour mettre des notes ?

tu veux qu'on te réponde quoi en même temps? oui, woody allen ça a toujours été du sitcom version cinéma :tanpi:

Bakappoi

  • Dovahkiin
  • Messages: 9931


John Carter :7:

Alphonse

  • Libérateur de Mobius
  • Messages: 4233


:6: parce que y'a des beaux animaux, Christoph Walz et Reese Witherspoon. C'est bien niais quand même.

Bakappoi

  • Dovahkiin
  • Messages: 9931
fallait du courage pour le regarder parce que moi, rien qu'avec la BA, j'ai dépassé mon quota de niaiserie.

JiHaisse

  • Champion d'arène
  • Messages: 6868

NERDFOU

  • Fine lame de Dunwall
  • Messages: 2028
Y a toujours un côté grossier et surfait dans les films de woody allen que j'ai du mal à comprendre. Pourquoi faire une relation si naze et obv avec sa meuf/le mec hautain/les parents ?

Parce que pour tout le reste du film, bah il faut être amoureux quoi. Perso j'adhère à 100%, comme j'adhère à Manhattan ou Annie Hall donc c'est :10: mais y a tout un flanc du film qui ne vaut pas plus qu'un sex in the city quoi, et j'ai l'impression sur les quelques films que j'ai vus que c'est une constante.

En fait c'est juste un topic pour mettre des notes ?

tu veux qu'on te réponde quoi en même temps? oui, woody allen ça a toujours été du sitcom version cinéma :tanpi:

Je le savais pas, et je trouve ça so not true que je penche pour le troll.

Bakappoi

  • Dovahkiin
  • Messages: 9931
j'avoue. c'est moitié film moitié sitcom.

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926
Moonrise Kingdom :7:

Jamais été fan des films de Wes Anderson. Celui là m'a fait sourire plus d'une fois ce qui est bon signe, mais y a un fond extrêmement perturbant qui m’empêche de le faire pleinement sans gène.

JiHaisse

  • Champion d'arène
  • Messages: 6868
Extrêmement perturbant?

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29926
Tous les personnages du films sont profondément triste et marqués par ce qu'ils sont, ou ce qu'ils ont vécu.

Spoiler for Hiden:
Le petit garçon qui a perdu ses parents, qui va de familles d'accueils en familles d'accueils, qui est martyrisé depuis tout petit par ses camarades qui ne le comprennent pas... et qui en vient à fuguer. La petite idem. Bruce Willis qui ne trouve pas l'amour, qui boit seul chez lui pour oublier le chagrin d'être célibataire à son âge et dont la femme qu'il aime n'arrive pas à se séparer de son mari. Frances McDormand qui est malheureuse avec son mari, mais qui reste uniquement dans le but de ne pas rendre malheureux ses enfants. Bill Murray dont la femme qu'il aime le trompe, et ne l'aime plus sans qu'il puisse rien n'y faire. Et tant d'autres encore...

Franchement impossible pour moi de ne pas y voir le chagrin derrière toutes les actions des protagonistes. Je me sens gêné, je ne peux pas rire aux dépends d'eux.

glen

  • Héros d'Hyrule
  • Messages: 14714
John Carter :5:

Du grand n'importe quoi, rigolo au début mais vite lassant. Enfin j'mets la moyenne pour pupuce Woola :leuv:

Bakappoi

  • Dovahkiin
  • Messages: 9931


The Darkest Hour :3:

mention spéciale aux dialogues "héroiques" et de "leadership" parmi les plus creux de la création :lol: