Sujet: La vérité sur Animal Crossing New Leaf, première partie  (Lu 1905 fois)


Blufunk

  • Résistant de City-17
  • Messages: 111
Je ne pensais pas que la vente d'habitants sur le départ pouvait monter aussi haut !
Pour ma part j'aime le côté aléatoire du jeu pour les habitants, de même pour l'emplacement des nouvelles maisons. Il faut dire que mes villages n'ont jamais été suffisamment soignés pour que je sois embêté par ça :D
Au sujet de l’emménagement de villageois, depuis la dernière mise à jour et la dernière série de cartes amiibos, on a désormais un moyen d'influer sur qui peut intégrer notre village non ?

Memento

  • Citoyen de SimCity
  • Messages: 27
J'ai souvenir, au moment de la sortie sur GameCube, de potes (plutôt « hardcore gamers ») qui l'avait acheté en import. J'ai découvert ça pour la première fois en arrivant chez eux, ils étaient là à y jouer, excités comme pas permis. Moi, sur le coup, j'ai eu un peu de mal à analyser le bouzin, ou en tout cas comprendre le sujet de la dite excitation. On était venu pour jouer à Smash Bros, de toute façon.

Je n'ai jamais été tenté depuis par Animal Crossing (peut-être suis-je aussi à chaque fois passé à côté de la hype). Je trouve néanmoins le phénomène fascinant (et la musique envoutante). Merci Molo pour cette plongée captivante !

Morolian

  • Cobaye d'Aperture Science
  • Messages: 6
Merci à vous deux pour vos commentaires :).

Blufunk > le côté aléatoire est cool aussi c'est vrai  ;), j'ai un peu amplifié le côté dramatique de la chose pour rendre le texte plus comique !

Citer
Au sujet de l’emménagement de villageois, depuis la dernière mise à jour et la dernière série de cartes amiibos, on a désormais un moyen d'influer sur qui peut intégrer notre village non ?

Oui ! C'est (entre autre) l'objet de la seconde partie de l'article qui paraîtra bientôt sur le site  :D !!

Memento > merciii ! C'est clair que c'est assez "spécial" :D . A défaut d'être hardcore, on va dire qu'au moins c'est bien fait dans son genre ^^'.

Hobes

  • Administrateur
  • Messages: 29812
Je n'ai jamais été tenté depuis par Animal Crossing (peut-être suis-je aussi à chaque fois passé à côté de la hype). Je trouve néanmoins le phénomène fascinant (et la musique envoutante). Merci Molo pour cette plongée captivante !

Je ne crois pas qu'Animal Crossing ait été sujet à une hype particulière ? L'émulation, entre amis, aide clairement à rendre l'expérience plus excitante mais le succès du titre repose en partie sur le partage d'expériences, d'images, d'objets... et puis c'est zen, tranquille et le jeu peut se consommer par de très courtes sessions là ou d'autres jeux ont besoin, parfois, d'heures entières pour qu'on y prenne un vrai plaisir.

En tout cas, pour ma part, le départ d'un habitant a toujours été un crève coeur, un traumatisme. Quand tu as noué des liens avec un animal que tu apprécies et qu'on te le remplace par un chien qui grommelle des trucs incompréhensibles et qui a des goûts douteux... c'est la débandade (non je ne pense pas à toi, Vladimir, insupportable grincheux dont j'ai appris, plus tard, qu'il racontait volontairement des bêtises aux villageois). Je me souviens avoir chercher sur internet comment annuler un possible départ (avant de me résigner) d'un personnage avec qui je conversais par courrier (je lui envoyais pleins de vêtements).

Mon gros problème avec le jeu c'est que j'ai du mal à n'y jouer "que" 20/30mn par jour. J'ai tendance à tout vouloir de suite donc je sature assez rapidement. Avant d'y replonger à chaque itération.

Memento

  • Citoyen de SimCity
  • Messages: 27
Je ne crois pas qu'Animal Crossing ait été sujet à une hype particulière ? L'émulation, entre amis, aide clairement à rendre l'expérience plus excitante mais le succès du titre repose en partie sur le partage d'expériences, d'images, d'objets... et puis c'est zen, tranquille et le jeu peut se consommer par de très courtes sessions là ou d'autres jeux ont besoin, parfois, d'heures entières pour qu'on y prenne un vrai plaisir.

L'épisode GameCube me semble y avoir été sujet. Après, par hype, j'entendais aussi cette période d'après sortie où la convivialité est à son comble, les gens en parlent le plus, partagent leurs expériences. Ce qui va de pair avec toute sortie, mais plus encore avec ceux comportant des éléments sociaux, et donc propices à la discussion. Au contraire d'y jouer plusieurs années après la sortie, quand l'intérêt est retombé, et que la majorité des joueurs sont passés à autre chose. Le terme de « timing » eut été plus approprié. Mais j'estime, vous me direz peut-être à tort, que c'est le genre de jeu qui se raconte, et qu'il vaut donc mieux expérimenter quand il est au centre de l'attention.

Jackie_shan

  • Cobaye d'Aperture Science
  • Messages: 1
Bel article. Ce jeu c'était mon petit plaisir coupable sur 3DS. Celui point lequel je me réveillais en cachète pour les radis :D