Accueil / Nos podcasts / #72 - La simplification va -t- elle tuer le jeu vidéo "à système" ? Commentaires
Thèmatique
Télécharger en MP3 (Clic Droit Enregistrer Sous)
Date : 16 décembre 2013 - Durée : 02:28:51
Intervenants : Hobes Shin Alphonse Ashura Myke
A partir du constat que les jeux les plus vendus semblent perdre en profondeur, nous nous sommes demandé si cette simplification des jeux (et des règles) aurait -t- elle la peau des jeux par nature complexe ? Nous reviendrons sur cette notion de jeux "à système", ces règles, ces mécaniques, la façon dont le joueur l'aborde, dont l'éditeur et le développeur le pense et le créé ainsi que la vision (tronquée ?) qu'en a la presse. [Le programme complet]


Commenter cet article (20)


Par Futch, le décembre 16, 2013, 08:16:37 pm
Akira en couverture, rien que pour ça, cet épisode mérite déjà 5/5 !
Par samizo kouhei, le décembre 16, 2013, 09:01:58 pm
J'écoute ça dans la semaine mais le programme me fait penser à un de vos anciens podcasts sur les genres disparus.
Par Hobes, le décembre 16, 2013, 09:05:56 pm
Et celui sur la difficulté. Ce sont des thèmes assez proches mais malgré tout on a tout fait pour qu'il n'y ait pas trop de redites, on l'espère en tout cas car la problématique est différente.
Par samizo kouhei, le décembre 17, 2013, 12:18:57 pm
Pour le J-RPG, on voit que les quelques jeux sortis cette année (hors jeux d'ultra niche) se sont bien vendus : Ni no Kuni (qui 'est plus vendu en Occident au Japon), Tales of Xillia (premier des ventes en France durant les premières semaines d'août) ou Bravely Default (en rupture de stock un peu partout).
Pour la casualisation je n'y crois pas : par définition, le casual, c'est le très grand public. Or il est très versatile, ce qui explique par exemple l'explosion des jeux Zynga qui ont dépéri tout aussi vite (Draw Something n'a vécu que quelques semaines par exemple) ou le succès presque absurde de la Wii (où les gens n'achetaient presque aucun jeu, et pas uniquement à cause du piratage).
Les jeux de niche n'existent justement que parce qu'il y a une plus grande accessibilité générale (si bien que tout le monde est content), plutôt qu'un marais général comme à l'époque des 16 bits : un loisir destiné aux enfants mais à la difficulté complètement inadapté.
Un système de jeu seul ne fait pas tout. Tri Ace s'est fait la spécialité des systèmes de jeux mortels ... avec rien derrière. J'en prends pour exemple Resonance of Fate, un RPG édité par Sega. Le système de combat est génial une fois appréhendé (mais c'est assez difficile, vu que le tutorial est complètement facultatif et cantonné à une arène où on se contente d'enchaîner les tutos) mais à côté de ça, l'histoire est inexistante, les personnages complètement vains (pour ce que j'en ai vu, au 1/3 de l'histoire ... et une trentaine d'h au compteur) et la difficulté absurde.
Par Baron.de.Münchhausen, le décembre 17, 2013, 03:12:39 pm
Quelques chipotages :

Gran Turismo 6 (Exclu PS3 donc.) s'est vendu a 850000 exemplaires pour le moment, c'est autant que Need for Speed Rivals PS4+PS3+One+360. C'est des jeux pas vraiment comparables en plus de ça.

Gran Turismo 5 c'est vendu a plus de 10 millions d'exemplaires, 15 si l'on compte le Gran Turismo 5 prologue. C'est autant que Forza 2 + 3 + 4 sur 360. Autant que tout les nombreux NFS sortis sur PS3 de 2006 a 2013.

Donc, niveaux ventes, rien encore n'égale la franchise Gran Turismo, malgré ce qu'on essaie de nous faire croire a la fois sur le plan de la qualité et sur le plan commercial, pas besoin d'aller loin pour le voir : Les sites ont fait passer Forza 5 comme étant un super jeu (Ce qu'il doit être certainement.) et a coté il y'a eu le "pauvre" GT6, ils en ont pas trop parlé.
Au final les deux jeux ont la même note sur metacritic (81%, c'est assez peu.) et bien évidemment coté ventes on sait déja qui va gagner, la One venant juste de sortir.

Sur Dark Souls, oui, il y'a eu ÉNORMÉMENT de branlette hype avec Dark Souls, mais c'est vraiment pas sur les chiffres de vente, en vous écoutant on peut s’imaginer que Demon's Souls n'était qu'un petit prologue, un "sucés d'estime", vendu 4 ou 5 fois moins que Dark Souls.

Dans les chiffres c'est pas du tout ça, Demon's souls s'était vendu a 1.6 millions d'exemplaires, Dark souls PS3 s'est a peu prés autant vendu que Demon's souls, ce qui fait que la hype vient des joueurs 360 (Peu nombreux, puisque Dark Souls 360 c'est vendu a 700000 "a peine" vu le buzz autour du jeu, et bien sur les joueurs PC.

C'est ça que j'ai du mal a comprendre, d'autant plus que Dark souls reprend vraiment beaucoup d'éléments de Demon's Souls. Bon, je le comprend un peu, je le ressasse depuis assez de temps et vous ne serez certainement pas d'accord,
mais comme je l'ai toujours dit, les exclusivités PS3 ont toutes été passées sous silence et sous-estimées pendant bien des années.
Lire tous les messages
Votre message...