Accueil / Actualité / 103% Asie / Le point à un mois de la sortie de la borne Daytona Championship USA en arcade
Actualité précédente
Ghostlight porte Lost Dimension…

Le point à un mois de la sortie de la borne Daytona Championship USA en arcade

Par Hobes / Publié le 20 mars 2017 11:36:30


Sega avait prévenu, Daytona Championship USA n'est pas Daytona USA 3. Le message est clair, il ne s'agit pas d'une suite mais d'une réinterprétation, une version remise au goût du jour, d'une des bornes les plus connues de l'histoire de l'arcade. Les fans de la première heure le savent, maîtriser les dérapages pour remonter 39 adversaires, un à un, après avoir effectué un départ lancé est une expérience grisante.

Ici, la borne est ainsi quasi identique (que ce soit en configuration 2, 4 ou 8 joueurs). La seule évolution notable est l'ajout d'une caméra filmant en permanence les visages de chaque joueurs pour mieux observer leurs réactions lors des moments chauds de la course (que ce soit pour les autres conducteurs ou les spectateurs).

Au niveau du contenu, le jeu reprend trois des tracés les plus célèbres. Même si graphiquement le jeu est très sommaire (pour ne pas dire plus), tous les détails y sont. Sonic trône toujours fièrement dans le virage final du Daytona International Speedway. L'ancien modèle 3D de Sonic ayant simplement été troqué par un modèle plus récent.

À noter que de nouveaux easter egg ont déjà été repéré par certains joueurs comme un panneau publicitaire pour une auberge Virtua Fighter. Sympathique.

Au total, le nombre de circuits est au nombre de six :

  • Daytona International Speedway (Beginner)
  • Three-Seven Speedway (Beginner)
  • Lakeside Castle (Advanced)
  • Dinosaur Canyon (Advanced)
  • Metro City (Expert)
  • A venir (Expert)

Le joueur ne sera pas non plus dépaysé par la musique. Les compositions originales, et atypiques, de Takenobu Mitsuyoshi sont au rendez-vous.

Au niveau du feeling, les premiers retours semblent mitigés. Faut-il s'en inquiéter ? Probablement. Le gameplay semble plus proche de celui des versions consoles (Saturn/Dreamcast), avec un timing et un comportement différent au freinage. Le jeu aurait été ainsi simplifié se rapprochant davantage d'une course de Nascar que du fun d'un Daytona. Le but étant probablement de viser les joueurs casuals qui font le gros du chiffre d'affaires des salles d'arcades en occident. Il faut rappeler, en effet, que c'est la branche Sega Amusements, basée en Angleterre, qui est à l'origine du jeu.

Et à l'image de Raw Thrills, société créée par des anciens de Midway, l'idée est probablement de reprendre des licences connues (ici Daytona) et d'en faire des bornes accessibles mais surtout rentables. D’où les collaborations, pour Raw Thrills, avec Konami (Frogger), Bandai Namco (Super Alpine Racer, Pac-Man Chomp Mania) ou encore Activision (Guitar Hero Arcade).

Cela dit, le jeu a bénéficié de nombreuses évolutions depuis sa première apparition il y a 6 mois à l'IAAPA 2016 (International Association of Amusement Parks and Attractions) ou il y a quelques mois lors de l'EAG expo à Londres. Des animations ont été ajoutées sur la borne (lors de crash notamment) et visuellement le jeu a gagné en finesse : que ce soit le moteur de rendu (les ombres et l'éclairage), ou l'ajout de détails lors de nos (nombreux) accidents après un virage mal engagé.

Une vraie refonte ou une simple version édulcorée ? Réponse prochainement, la borne dont le prix serait d'environ 9000$ débarque dans les salles d'arcade en avril.

Contacter l'auteur de l'article, signaler une erreur, nous aimer sur Facebook, ou nous suivre sur Twitter.


Commenter cet article (1)


Par Bakappoi, le mars 21, 2017, 01:22:27 am
Ca sent quand même salement la version édulcorée :cry2:
Lire tous les messages
Votre message...

+ Plus de vidéos